"C'est dommage qu'on n'évoque pas Claudine à des collégiens, moi on ne m'en a pas parlé ..." | madelen

MilleFeuille

"C'est dommage qu'on n'évoque pas Claudine à des collégiens, moi on ne m'en a pas parlé ..."

La question du désir, de l'amour, de l'identité, nourrit l'oeuvre de Colette. Claudine en est la plus belle illustration. Adaptée par Edouard Molinaro, la série sur les amours clandestines bouscula le petit écran. L'auteure d'Avant que j'oublie livre sa plus belle voix et son analyse de l'hystérie. Lecture de l'été - obligé.e. 

Publié le 30 juillet 2020 — Mis à jour le 31 juillet 2020
Anne Pauly

La question du désir, de l'amour, de l'identité, nourrit l'oeuvre de Colette. Claudine en est la plus belle illustration. Adaptée par Edouard Molinaro, la série sur les amours clandestines bouscula le petit écran. L'auteure d'Avant que j'oublie livre sa plus belle voix et son analyse de l'hystérie. Lecture de l'été - obligé.e. 

Publié le 30 juillet 2020 — Mis à jour le 31 juillet 2020
Temps de lecture : 2 minutes min

"Ce qu'est étonnant, c'est qu'elles ont une forme d'autonomie, elles sont capables de déclarer leur désir, ou de dire : Ma petite Claudine vous me plaisez énormément,  mais, en même temps, elles n'en font pas grand chose. Elles partagent le même lit, elles s'embrassent furtivement dans l'escalier... Cela ne va pas abîmer la perception du réel, qui ne va pas bouger les lignes vraiment, parce qu'on a l'impression que c'est subversif, mais pas tellement en fait. C'est toute l'histoire de la lesbienne dans la représentation. Cela ne porte pas à conséquence. Il n'y a pas d'homme dans cette histoire, donc globalement, ce n'est pas offensif...

Millefeuilles Anne Pauly PART 1

madelen, elle est tellement tout ça

Quand on lit du Colette, en général, on ne lit pas ce genre de livre, ou on ne le lit plus.

"Toutes ces questions-là sont complètement évacuées, la question du désir, la question de l'amour, la question de qu'est-ce-qu'on fait, comment on se représente. Quelle identité a-t-on ? Comment on accepte ou non de se soumettre à des diktats ou à des convenances. C'est dommage qu'on ne parle pas de ça à des collégiens, moi on ne m'en a pas parlé par exemple..."