collection

À la recherche du jazz

5 programmes — 1956-1958

Après sa formation à la Fémis, Jean-Christophe Averty rejoint Maurice Barthélémy pour une émission régulière sur le jazz. L'objectif : faire connaître le jazz et le populariser. Parmi les invités, impossible de rater Jean Cocteau et Michel Legrand qui expliquent leur relation passionnelle avec le jazz.

Jean Cocteau

Jean Cocteau partage son amour pour le jazz, et explique comment il l'utilise dans ses films, en l’occurrence dans Orphée. Il regrette que la télévision ne fasse pas une plus grande place au jazz, qui est maintenant mieux considéré par les amateurs de grande musique.

Évocation, avec le Modern jazz Quartet

Jean-Christophe Averty propose une immersion dans la musique du Modern Jazz Quartet, à travers les chorégraphies de deux danseurs et des tableaux visuels animés. Les séquences musicales sont entrecoupées par les analyses pointues de spécialistes : Michel Fano, compositeur, André Hodeir, musicologue et compositeur, et Michel-Claude Jalard, critique.

Aujourd'hui on enregistre

Comment enregistre-t-on un disque ? L'émission propose de découvrir tout le processus permettant de graver la musique sur un disque. Comment est équipé un studio d'enregistrement ? Comme se déroule une séance ? Qu'est ce qu'un arrangement ? Comment sont créés les matrices des disques ?

Music Party à New-York

Comment se déroulent les fêtes de fin d'année à New-York ? Entre parade de Thanksgiving, et illuminations de Noël, la fête ne serait pas complète sans musique. L'occasion d'entendre des extraits de concerts de Fats Domino, des Platters, de Fats Waller et de Louis Armstrong en duo avec Velma Middleton.

Michel Legrand

40 minutes avec Michel Legrand ! L'occasion d'entendre l'excellent compositeur, qui ne se prend pas au sérieux, parler de sa musique, et d'écouter plusieurs de ses compositions. Certaines sont mises en images par Jean-Christophe Averty (Porcelaine de Saxe, Délirium Tremens, Fugue Libre), d'autres sont des extraits de films.

Lettre à Michel Petrucciani

Documentaire consacré au pianiste Michel Petrucciani, effectué avec sa complicité. Il raconte son parcours, sa passion pour le jazz, tout en répétant en vue d'un concert parisien. Atteint d'un lourd handicap, il a commencé le piano à 4 ans : "C’est moi qui ai décidé de faire du piano, j'avais entendu Duke Ellington à la télé..."

Barney Wilen

Un jeune niçois au Festival de jazz d’Antibes 1962. Le joueur de saxophone ténor Barney Wilen réalise un show envoûtant en improvisant sur O private, A Night in Tunisa, He runs correct. Le jazzman est accompagné par une section rythmique composée de George Gruntz au piano, Jamil Nasser à la contrebasse et Buster Smith à la batterie.

BB King : festival Newport de Paris 1974

Prenez un des plus grands chanteurs et guitaristes de blues de tous les temps. Un orchestre majestueux, de la trompette et des saxos. Infusez le tout dans un festival de jazz parisien. Vous obtenez un concert mythique de B. B. King. En 1974, le Blues Boy est au sommet de son art. À écouter avec les commentaires avisés de Pierre Bouteiller.

Quincy Jones Big Band : deuxième partie

Ayant collaboré avec des artistes majeurs, et déjà perçu comme un prodige dans les années 60, le touche-à-tout Quincy Jones lance son propre Big Band. L’orchestre de jazz se produit sur la scène de l’Alhambra devant les caméras de Jean-Christophe Averty. Une représentation qui montre toute la virtuosité de Quincy et de ses musiciens.

Roland Kirk

Multi-instrumentiste à vent, Roland Kirk, rebaptisé Rahsaan, est un artiste inclassable. Ayant développé une technique de respiration circulaire, le jazzman se présente avec plusieurs instruments sur scène et sa formation Vibration Society. Leur style dynamique et audacieux mêle la tradition du jazz à une veine plus moderne.

Jazz in Marciac 1997 : Carnegie Hall Jazz Band

Le trompettiste Jon Faddis a été remarqué très tôt en reprenant fidèlement les sons du maître Dizzy Gillespie. Au festival de Marciac 1997, le musicien dirige son propre Big Band, le Carnegie Hall Jazz Band, une grande formation comprenant saxophones, trombones, trompettes, un piano, une basse et une batterie. Un jazz pointu et virtuose.

Concert de Don Cherry au studio 104 : première partie

Artiste libre mêlant les sonorités du jazz à des influences du Moyen-Orient et de l’Afrique, le trompettiste et percussionniste Don Cherry abolit les frontières de la musique. L'artiste livre une performance endiablée et enivrante à la maison de la radio. Une symphonie de sons envoûtants presque psychédéliques et de rythmes discordants.

Jazz in Marciac 1998 : Dianne Reeves

Diane Reeves, la plus grande voix du jazz actuel, marie aussi bien le rythm’n’blues à la pop ou au calypso. Ses qualités vocales indéniables, repérées par Clark Terry dans sa jeunesse, sont renchéries par son talent pour l’improvisation. Une diva absolue à l'attitude énergique qui conquit le cœur du public de Marciac en 1998 sans effort.

Concert de Don Cherry au studio 104 : deuxième partie

Deuxième partie du concert de Don Cherry à la maison de la radio. Gourou du free jazz et de la world music, le multi-instrumentiste a conduit sa carrière en direction de l'éclectisme pour créer un son organique et universel. Accompagné par un bassiste et un percussionniste, le musicien qui ne se pose pas de limite réalise un concert ensorcelant.

Jazz in Marciac 1997 : McCoy Tyner Trio

Le talent du grand artiste de piano-jazz McCoy Tyner ne s’arrête pas là. Ses improvisations le mènent à la fusion des styles de jeu et des genres musicaux. Accompagné de son trio avec batterie et contrebasse, le pianiste interprète Changes et A Song for love au festival de Marciac. Un musicien abouti dont chaque performance est un événement.

Piano parade 3 : le trio d'Hampton Hawes

Fortement influencé par les styles de Charlie Parker et Bud Powell, le pianiste de jazz Hampton Hawes a acquis sa notoriété dans les années 50. Accompagné à la contrebasse et à la batterie, le musicien réalise un show à la fois puissant et chaleureux à la maison de la radio où il démontre toute son ingéniosité et sa maîtrise du piano.

John Hammond

Fils du célèbre producteur John H. Hammond, John Paul incarne la tradition du blues né dans le sud des États-Unis. Invité au festival de Marciac 1998, le bluesman interprète en solo, à la guitare acoustique et à l'harmonica, des classiques de son répertoire. Un son authentique et plein d’âme qui lui a valu de collaborer avec des légendes du rock.