Cartes sur table

Georges Marchais

1H34 — 23-03-1981 — Réal : Jean Cazenave

"Moi je ne mène pas la campagne électorale avec des slogans !". En pleine compétition pour la présidentielle de 1981, Georges Marchais dénonce le danger de voter François Mitterrand et expose les divergences entre le PS et le PCF. Puis, il fait le diagnostic de la politique économique et étrangère de Valéry Giscard d’Estaing.

Lecture
Jean-Bedel Bokassa

À quelques jours de son sacre, Jean-Bedel Bokassa, reçoit Jean-Pierre Elkabbach et Alain Duhamel à la Cour impériale de Berengo. Celui qui se présente comme un soldat s’exprime sur son couronnement, son parcours, ses ambitions. Il revient également sur les violences subies par les opposants, les relations avec la France, les États-Unis, l’Union Soviétique.

Georges Marchais

"Je n’ai pas commencé à parler, vous me coupez !". À quelques jours du XXIIIème congrès du PCF, le secrétaire général déplore la présidence de Giscard d’Estaing et sa politique d'austérité, s’exerce à une analyse statistique du chômage, charge le Parti socialiste, garantit la liberté d’expression de ses camarades et le fonctionnement démocratique du parti…

Jacques Chirac

Le chef du RPR s’exprime sur la transparence politique, la tension internationale, la position du RPR vis à vis des Etats-Unis, de l'Europe et du Proche-Orient. Analyse de l’action intérieure gouvernementale, dénonciation de la politique économique et sociale… Jacques Chirac, cependant, refuse de dire s'il sera candidat à la présidentielle de 1981 !

Georges Marchais

Dans le cadre de la campagne électorale pour les législatives du mois de mars, Georges Marchais, s'exprime sur le Programme commun de la gauche et sur le changement voulu par les Français. Puis le secrétaire général du Parti communiste "va à l’essentiel" pour lister ce que ferait un gouvernement de gauche avec des ministres communistes.

Raymond Barre

"La démocratie, ce n’est pas la télévision" déclare Raymond Barre en début d’interview ! Puis, il défend sa politique économique et sociale, reconnaît que les années à venir seront difficiles mais que la situation de l'emploi s’améliore. Et refuse de se prononcer sur la prochaine élection présidentielle et sur un éventuel remaniement ministériel.

Georges Marchais

Nationalisations, augmentation des salaires et du pouvoir d'achat, réduction des inégalités, réformes fiscales… Georges Marchais présente les propositions du PCF, pointe le recul du gouvernement sur l’élection du Parlement Européen, revient sur la répartition des responsabilités entre les partis de gauche et sur sa collaboration avec François Mitterrand.

Édouard Jean Empain

Héritier détenteur d’une des plus grandes fortunes d’Europe, Edouard-Jean Empain s’exprime sur son rôle au sein du groupe Empain-Schneider. Puis il revient sur sa nationalité belge, les politiques économique et industrielle françaises, l’emploi, le nucléaire, l'écologie, son enlèvement et les conséquences de celui-ci.

François Mitterrand

François Mitterrand, candidat socialiste à la présidence de la République, liste l’action et la politique contestables du "candidat sortant", pointe la nécessité d’une alternance et l’importance de la répartition des pouvoirs. Et annonce également, "dans le fort de sa conscience", être contre la peine de mort...

Anouar el-Sadate

Interview d’Anouar el-Sadate sur la terrasse de sa résidence face aux pyramides de Gizeh. Le président revient sur "le chemin de la paix" négocié entre Israël et l’Égypte, les difficultés depuis Camp-David, Menahem Begin, la bande de Gaza, la Cisjordanie et l'existence d'un état Palestinien. Et conclut "être optimiste malgré toutes les difficultés".

Georges Marchais

Georges Marchais revient sur l’intervention soviétique en Afghanistan, le droit inaliénable des peuples à leur indépendance nationale, l'Iran de Khomeiny, sa visite à Moscou, ses entretiens avec Brejnev, l'appel de Jimmy Carter au boycottage des J.O. de Moscou, l’Union de la gauche et "l’enterrement de première classe du Parti communiste"...

Georges Marchais

Tout juste désigné candidat du PCF à la présidentielle de 1981, Georges Marchais expose sa conception de la fonction de président, attaque le PS et François Mitterrand qui ont renoncé à l'Union de la gauche, condamne avec virulence la politique de Valéry Giscard d’Estaing et précise être dans une forme excellente !

Hafez El Assad

Interview exclusive d'Hafez el-Assad dans son palais de Damas. Le président revient sur la réconciliation de la Syrie avec l'Irak, le sommet arabe de Bagdad, les entretiens entre Sadate et Begin, l'intervention militaire au Liban, le rôle de la France au Proche-Orient, le prix Nobel décerné au président égyptien et au Premier ministre israélien.

Marie-France Garaud, Michel Crépeau

Marie-France Garaud et Michel Crépeau, tous deux candidats à la présidentielle de 1981, se succèdent sur le plateau. L’ancienne conseillère de Chirac s’exprime sur le gaullisme, critique la politique étrangère du président et propose ses mesures économiques. Michel Crépeau présente son mouvement comme étant celui du "socialisme du possible".

Margaret Thatcher

Premier ministre du Royaume-Uni depuis 10 mois, Margaret Thatcher s’exprime en direct de 10 Downing Street. Elle se prononce sur la communauté européenne, l'autodétermination des Palestiniens, l'OLP, l’existence d’Israël, l'intervention de l'URSS en Afghanistan, le pétrole anglais et les jeux olympiques de Moscou.

Jeannette Vermeersch

Après 10 années de discrétion, Jeannette Thorez-Vermeersch s’exprime sur le pacte germano-soviétique, la désertion de Maurice Thorez, le rapport Khrouchtchev, Staline, l'envahissement de la Tchécoslovaquie, le PCF, Jean Elleinstein, l'eurocommunisme, les camps soviétique, les dissidents et la contraception !

Michel Rocard

Michel Rocard revient sur son renoncement à la candidature socialiste à la présidence de la République. Il s’exprime sur le Congrès de Metz, la candidature de François Mitterrand, le plan de lutte de Georges Marchais, la candidature de Coluche, le combat contre Valéry Giscard d’Estaing, les nationalisations, le chômage et le Parti socialiste.

François Mitterrand

François Mitterrand livre son point de vue sur la situation libanaise et précise la position du PS envers Israël. Puis, interrogé sur la politique intérieure, il nie l’existence d’une crise à la tête du PS, retrace l'idéologie du parti, rappelle son passé politique et exprime sa confiance dans la gauche pour changer la vie politique française.

Jacques Chirac

Jacques Chirac, candidat à l’élection présidentielle de 1981, présente ses grands axes en matière de politiques économique, sociale et étrangère. Sans oublier d’égratigner ses rivaux, il se dit "persuadé d’être présent au second tour… car les Français et les Françaises ne se laisseront pas enfermés dans le choix que l’on tente de leur imposer"…

Valery Giscard d'Estaing

Valéry Giscard d’Estaing "se représente à nouveau, pour une action nouvelle, en apportant l’espoir". Le président sortant dresse le bilan de son septennat en politiques sociale et étrangère puis définit ses objectifs de second mandat : formation pour tous les jeunes, avancement de l'âge de la pré-retraite, développement du travail à temps partiel…

François Mitterrand

Entrée des Soviétiques à Kaboul, visite de Georges Marchais à Moscou, relations entre le PCF et le PS, défi économique des années 80, Tito et la Yougoslavie, Union de la gauche, "suspense" de sa candidature à la présidentielle de 1981… François Mitterrand répond en direct aux questions de Jean-Pierre Elkabbach et Alain Duhamel.