Dans l'oeil des RG | madelen

série documentaire

Dans l'oeil des RG

1 saison — 2021

Yeux et - grandes - oreilles du pouvoir politique, gouvernements de droite comme de gauche, les RG ont surveillé les Français et toute forme "d’opposition" de 1968 à 2008 ! Une obsession qui mènera à de nombreuses dérives... Membres du service, personnalités politiques et journalistes se mettent à table, dévoilant une part obscure de la Vème République.

Lecture

Tous des gauchistes 1968-1981

1968, le PCF est l’ennemi numéro 1 des RG qui n’anticipent pas l’ampleur de l’agitation estudiantine. À la suite des émeutes, groupuscules d’extrême gauche, figures de l’opposition, militants maoïstes, intellectuels, artistes, collaborateurs du Canard enchaîné sont suspects et surveillés. 1974, Giscard promet un nouvel exercice du pouvoir et les RG se recentrent sur les "vraies menaces".

La République des coups tordus 1981-1997

1981, six mois avant l’élection présidentielle, Coluche inquiète le pouvoir giscardien. Les RG sont missionnés pour "descendre" l’humoriste ! Mitterrand élu, "c’est la grande lessiveuse au niveau des patrons" mais les "Grandes oreilles" opèrent toujours pour le pouvoir et ne reculent devant rien : utilisation de vrais-faux sondages, chantage à la vie privée et pression sur la justice.

Au service du Président 1997-2008

1997, la cohabitation s’annonce comme un bras de fer, Lionel Jospin déclare aux députés : "Dans la République il n’y a pas de place pour une police politique" ! Quelques années plus tard, Nicolas Sarkozy, "l’homme pressé", devient le nouveau meilleur ennemi du président Chirac et un adversaire du patron des RG, qu’il mettra cependant au service de sa candidature pour affaiblir Ségolène Royal.