Cherchez le Daron | madelen

série

Cherchez le Daron

1 saison — — Réal : laurie Pinon/Crystal Selosse/Charlène Noyoux

INALAB. Klaus et François sont les darons. Ils ont vécu leur jeunesse dans le Paris bouillonnant des années 80 avant de disparaître à l'âge de 33 ans. Leurs filles se connaissent depuis toujours, mais ignorent tout de leur père. Elles enquêtent, interrogent, fouillent à travers les archives dans le Paris underground des eighties !

Lecture

L'arrivée à Paris

Laurie appelle Jean-Lou, un copain de son père François avec lequel il a fait les 400 coups. Leur mot d'ordre : "no future". Devi, la sœur de Klaus raconte à Crystal les tensions entre Klaus et son père, deux générations qui ne se comprennent pas.

Les non-dits

Crystal retrouve Ludvi, celui qu'elle considère comme son parrain. Ils évoquent le look de Klaus dans les années 80, ses débuts comme batteur. Ludvi lui fait une révélation… Pour la première fois, Laurie parle de son père avec Marie-Noëlle, sa mère.

Électrons libres

Crystal interroge sa mère Angela (ancienne de Radio Nova et barman à l'Hélium, LE bar branché des années 80) qui lui raconte sa rencontre magnétique avec Klaus et le Paris des années 80 où tout était possible. Laurie contacte Patrick Rognant, incontournable figure des nuits parisiennes et grand ami de François.

Do it yourself

Laurie rencontre Riton, responsable d’un local de répétition à Belleville où François venait souvent jouer en 1984. Sacha, la chanteuse du groupe Heliogabale dont Klaus était le batteur transmet à Crystal des interviews que son père avait données à MTV.

Mauvais Tirage

Sur les conseils de Sacha, Crystal rencontre Laurent, un photographe ami de son père. Il a rencontré Klaus à la 5, la nouvelle chaîne de Berlusconi. Grâce à Marianne, la 2e femme de François, Laurie contacte Gilles qui lui raconte la passion de son père pour les images fractales.

Epilogue

Crystal n’a compris qu’à l’âge de 15 ans que la mort de son père était accidentelle et non un suicide. Elle retourne voir Karim, l’ami de toujours, chez qui elle s’était réfugiée le jour de ses 15 ans. Marianne, que Laurie considère comme sa 2e mère a vécu la maladie de François. Jusque-là, elles n’en avaient jamais vraiment parlé toutes les deux.