Entretiens avec - Jorge Luis Borges (1978) | madelen

série

Entretiens avec - Jorge Luis Borges (1978)

1 saison — 1978
Jorge Luis Borges évoque le fantastique dans son oeuvre, le thème de la double identité, sa recherche de l'absolu, son rapport à la métaphysique et à la fiction... L'auteur de Fictions considère la littérature comme une forme fréquente du bonheur, mais l'immortalité ne l'intéresse pas: on écrit un livre pour l'oublier.
Lecture

S1E1

- Jorge Luis BORGES : le fantastique dans son oeuvre ; le thème de la double identité ; toutes ses nouvelles correspondents à des émotions profondes ; les symboles importants de son oeuvre ; différence entre symboles et métaphores ; l'immortalité ne l'intéresse pas, il écrit un livre pour l'oublier (20'25 ") (entretien avec Jean DAIVE, [...]

S1E2

- Jorge Luis BORGES : l'écriture et le monde intellectuel ; lui, préfère être guidé par le langage ; son style ; il ne sait pas à l'avance s'il va faire un poème ou de la prose ; la différence entre prose et poésie ; ses origines ; SCHOPENHAUER, personnifie à ses yeux la philosophie ; il a appris l'allemand pour le lire dans le texte [...]

S1E3

- Jorge Luis BORGES : ses poèmes s'écrivent d'eux-mêmes alors qu'il "fabrique" les nouvelles ; commente son poème "Buenos Aires" pendant que Jean DAIVE le lit ; le problème du langage : chaque langue a sa propre façon de sentir les mots ; se souvient mal de ses poèmes ; son recueil "Fictions" dont il explique et commente deux nouvelles [...]

S1E4

- Jorge Luis BORGES : commente l'extrait des "Ruines circulaires" et le restitue, le compare à d'autres textes. - Il est intéressé par deux choses ; la philosophie et la métaphysique ; sa recherche de l'absolu ; rapports entre la métaphysique et la fiction ; la place qu'il donne à l'histoire. - Chacun de nous est un magicien [...]

S1E5

- Jorge Luis BORGES : considère La littérature comme une forme fréquente du bonheur et l'art comme un jeu ; écrivait ses premiers essais avec timidité ; pense qu'il a eu plus de joies que de douleurs ; le courage individuel personnifié par le mythe du "gaucho" ; ne relit jamais ses textes ; a toujours été désordonné ; les limites de [...]