série

L'Homme du Picardie

1 saison — 1979 — Réal : Jacques Ertaud

Joseph Durtol est un marinier pure souche, simple et travailleur. Sa fierté c'est sa péniche : « le Picardie ». À bord de leur embarcation, la famille Durtol vit au gré des chargements à transporter sur les canaux et rivières de France. Jacques Ertaud conte les petits bonheurs et tracas du nomadisme fluvial. 

Lecture
1

S1E1

Joseph Durtol est marinier, comme ses parents avant lui. Son bateau s'appelle "Le Picardie". A bord, Joseph vit avec Thérèse, sa femme, et leur fille, Yvette qui rêve d’amarrage. Leur fils aîné, Julien, navigue sur le Rhin. A l'occasion d'une halte de nuit près de Meaux, Yvette s'enfuit sans un mot pour ses parents.

2

S1E2

Joseph passe l'éponge sur la fugue d'Yvette. Pour se changer les idées, les Durtol acceptent l'invitation de leur ami marinier, Antoine Luriecq. Veuf depuis peu, ce dernier vit seul à bord de sa péniche. Sa fille, Marie-France veille sur lui. Bientôt, victime d'un malaise cardiaque, Luriecq va devoir envisager de cesser son activité.

3

S1E3

Les Durtol retrouvent leur fils Julien à Lille. Celui-ci arrive en charmante compagnie. Elle s'appelle Hilda, elle est allemande et également fille de mariniers. Joseph est aux anges, l'union des deux jeunes permettrait à Julien de naviguer à son compte. Mais le jeune homme préfère le salariat même s'il faut pour ça, se fâcher avec son père.

4

S1E4

Rotterdam, Julien retrouve Marie-France Luriecq qui lui avoue ses sentiments. Sa prochaine union avec Hilda devient source de conflits entre les Durtol et les Luriecq. Les rêves de filiation sont brisés. Quelques jours plus tard, le "Picardie" se trouve en difficulté en Haute Seine. Acculé, Joseph Durtol se tourne vers son ex-ami Antoine.

5

S1E5

Yvette manque encore une fois à l'appel. Celle-ci souhaite travailler et s'installer avec René, un ouvrier du chantier naval récemment rencontré. Joseph est soucieux, en plus des humeurs de sa fille en pleine crise, il croule sous les dettes accumulées par les réparation onéreuses de sa péniche. La vente du "Picardie" devient la seule issue.

6

S1E6

La famille Durtol s'installent à Conflans-Saint-Honorine. L'ancien capitaine se fait embaucher dans un atelier de réparation de moteurs. Tandis qu'il broie du noir, sa fille, elle, voit la vie en rose : un nouvel emploi dans une usine et un nouveau compagnon. Joseph et Thérèse partent à Strasbourg pour marier Julien et Hilda.

7

S1E7

Joseph Durtol perd son emploi mais le cache. Une fois le pot aux roses découvert, Yvette et Julien essaient d'aider leur père à se réinsérer. Julien le convainc de s'inscrire dans une compagnie de navigation. Thérèse refuse, s'il devient matelot elle n'aura pas le droit de le suivre. Elle décide donc de chercher du travail.

8

S1E8

Joseph est à présent "l'homme à la maison". Vivre aux crochets de sa femme et de sa fille ne lui convient pas du tout. Il déprime. Et puis il y a Yvette, qui refuse de suivre François en Mauritanie pour ne pas laisser son père. Conscient d'être un poids et un obstacle pour le bonheur de sa famille, Joseph décide de quitter la maison, sans un mot.

9

S1E9

A Conflans-Saint-Honorine, le jour du Pardon national de la batellerie est arrivé. Joseph y rencontre son ancien ami, Antoine Luriecq. Celui-ci est à présent chef de marine à Rouen dans une compagnie de navigation. Luriecq lui propose de le faire embarquer à une seule condition : ramener le "Bir Hakeim" de Nevers à Rouen en un temps record.

10

S1E10

Durtol et Bouvines triomphent de l'épreuve qu'on leur avait fixée. Joseph est nommé officiellement capitaine du "Bir Hakeim". Mais pour une courte durée, une maladresse et c'est le licenciement instantané. Désespéré et n'osant pas avouer ce nouvel échec à sa femme fraîchement reconquise, il décide d'en finir...