Antoine Bloyé
Nantes, 1927. Antoine Bloyé, meurt dans son lit. Son fils, communiste, refuse qu'il soit béni par un curé. Qui était cet homme ? Fils d'un cheminot et d'une femme de ménage, devenu ingénieur, il accède finalement à une vie de bourgeois, dévoué aveuglément à son travail. Une réflexion sur la trahison de classe et l'aliénation sociale, réalisée par Marcel Bluwal.

Complément d’information :

Adaptation du roman éponyme de Paul Nizan, paru en 1933.
  • Production :

  • Office national de radiodiffusion télévision française

Partager sur :