Ceux qui se souviennent | madelen

série documentaire

Ceux qui se souviennent

1 saison — 1978-1981 — Réal : Hubert Knapp

Des témoins de toutes conditions sociales, de toutes origines géographiques, de toutes opinions religieuses ou politiques, racontent leurs souvenirs. Un récit à plusieurs voix de la mémoire collective, qui offre un regard nouveau sur trois périodes historiques : la fin du 19ème siècle, le début du 20ème et les années 30, juste avant la Seconde Guerre mondiale.

Lecture

La Revanche 1870-1900

Dans ce premier épisode, les témoins racontent la France militariste d'après la défaite de 1870 contre l'Empire allemand. Ils se souviennent aussi de l'esprit républicain qui régnait, de l'importance des traditions familiales, et des conditions de vie difficiles.

Les Enfants de la république 1900-1914

Dans cet épisode, d'anciens élèves et instituteurs se souviennent de l'école du début du 20ème siècle. Ils sont marqués par la loi de 1906, qui consacre la séparation de l'Eglise et de l'Etat, provoquant des divisions au sein des familles, entre républicains et cléricaux.

Ils ont tenu 1914-1918

C'est de la Grande Guerre dont on se souvient dans cet épisode. 60 ans après l'Armistice, quels souvenirs restent gravés dans la mémoire de ces Français qui témoignent ?

Le Printemps 1919 : les français racontent

Au lendemain de l'Armistice de 1918 s'ouvre une période de joie en France. Mais les stigmates de la Grande Guerre sont encore bien visibles. C'est ce que racontent les témoins dans cet épisode consacré à la période de l'entre-deux guerres.

Mémoires populaires des années 1925

Après la fin de la Première Guerre mondiale, la France est en fête. Ce sont les années folles. Des témoins racontent cette époque joyeuse et insouciante, sans oublier l’envers du décor : le sort réservé aux classes populaires, ouvrières ou paysannes, et les débuts de l’émancipation des femmes dans une société encore très patriarcale.

Avant le front populaire de 1936

Témoignages d’une génération d’ouvriers de 1930 à 1936, jusqu'à l’arrivée du Front populaire. Engagés très tôt dans la lutte ouvrière, ils rappellent leurs rudes conditions de vie et de travail, leur misère et le mépris qui leur était réservé. Des années charnières où la conscience de classe s’est enfin réveillée pour se mettre en action.

Tout va très bien 1936-1939

Ils avaient 14, 15 ou 18 ans en 1936. Des femmes et des hommes racontent avec une grande émotion leurs souvenirs de cette année-là, et la lutte ouvrière menée dans la joie et le sérieux. Ils évoquent également la guerre d'Espagne et le soutien aux réfugiés, puis la montée du nazisme...