Suivez Budart | madelen
série

Suivez Budart

1 saison — 1972 — Réal : André Voisin

La vie en feuilleton des habitants d'une résidence de banlieue parisienne, qui inventent la première télé-pirate. Leur quotidien nous est restitué de façon très naturelle, le réalisateur laissant la part belle à l'improvisation des comédiens. Le résultat est étonnant, inédit, passionnant et... "méta" !

Lecture
Une paisible résidence

Visite de la résidence du Gui-en-Yvelines, en banlieue parisienne, et présentation de ses habitants : Budart, le gardien, son fils Christophe, Dornac, polytechnicien, Pierrot, enfant de l'assistance et apprenti charcutier... Il y a aussi Lemorel, ouvrier passionné d'électronique, dont une invention pourrait bien changer la vie de la résidence...

L'Invention naît où elle veut

Dans la résidence de Gui-en-Yvelines, M. Lemorel bricole des postes de télé. Surprise, il invente par hasard un circuit fermé de télévision. Dornac, le polytechnicien, tente de comprendre le phénomène... Il est emballé par cette invention qui pourrait resserrer le lien social entre les résidents. La première télé-pirate est née !

Mécène et carte blanche

Lemorel vient d'inventer la première télé-pirate, en circuit fermé dans la résidence ! Dornac informe son directeur, qui décide de mettre en route une télévision avec des programmes concoctés par les habitants. Budart, chargé des reportages, constitue son équipe. Des antennes sont installées sur le toit ...

Budart prend la tête

Budart et son équipe vont à la rencontre des habitants de la cité pour réaliser leurs premiers reportages. Ils rencontrent un amateur de devinettes, un "philosophe" et un footballeur qui chante des chansons d’amour en duo avec sa femme. De son côté, Dornac gère les abonnements et se charge des programmes.

L'Équipe introuvable

Encouragé par le succès de ses premiers reportages, Budart part filmer au Mans, sa région d’origine. Dornac est sous pression. Il doit faire face aux demandes de son personnel, sa femme et Mme Lemorel. Il attend le retour de Budart qui se fait attendre. L’équipe avait oublié son preneur du son au Mans...

Les Amateurs se déchaînent

Dornac craque face à l’amateurisme de l’équipe de Budart. Il faut passer à la vitesse supérieure, faire preuve de professionnalisme. La cuisine de Mme Lemorel est transformée en salle de montage, elle et Mme Dornac se mettent au montage. Après avoir récupéré une malle de costumes de théâtre, ils se déguisent et improvisent tous ensemble.

Budart féodal

Chassée de l'appartement de Lemorel, l'équipe libère un garage pour le transformer en studio. Leur premier feuilleton se situe à l'époque médiévale. Mais Budart, fâché avec ses partenaires, se réfugie avec Pierrot dans un véritable château féodal et fait prisonnières Mmes Lemorel et Dornac. Dornac décide d'attaquer.

Musique musique

La troupe est obligée de feindre l’attaque du château fort où Budart s’est enfermé, vexé de sa mise à l'écart par Dornac. Réconciliés, sur une idée de Dornac, ils se lancent dans la musique et forment un ensemble. Le premier morceau joué est une oeuvre de Budart.

Le Lion photographe

Toujours à la recherche de nouveaux programmes pour leur télévision, Dornac et Lemorel confient à Budart le soin de faire de l'éducation musicale. C'est ainsi qu'est diffusée la première émission musicale. Puis tous reprennent le théâtre avec une fable écrite par Madame Dornac "Le lion photographe".

L'Épopée des Celtes

Les habitants de la résidence se passionnent pour le nouveau feuilleton "Le Lion photographe". Une fable filmée en studio, racontée par Mme Dornac. Mais tous les abonnés n'apprécient pas. Un professeur réclame des programmes plus sérieux, sur l'histoire de nos ancêtres les Celtes. Commence alors la première émission historique....

Vive la culture

Déguisés en gaulois, Budart, Dornac et les pionniers du Gui-en-Yvelines reconstituent à leur manière l'histoire et la culture de nos aïeux dans des décors naturels...

Le Secret du gardien

Tandis que les hommes et leur "épopée des Celtes", s'attardent en foret mesdames Lemorel et Dornac, s'attaquent aux Classiques et répètent du Racine. Quant à Budart, il a écrit une pièce de théâtre mais ne veut rien dévoiler de l'histoire avant la première...

Le Berger Alfred

Les spectateurs assistent à la pièce de théâtre écrite et interprétée par Budart "Le Berger Alfred", où un fils retrouve son père. A la fin du spectacle Dornac suggère que leur prochaine production soit plus moderne, plus « dingue »… Et c’est reparti !

Priorité à l'avant-garde

Dornac entraîne l’équipe dans une improvisation musicale et théâtrale des plus modernes. Les téléspectateurs n’apprécient pas ce nouveau programme. Certains menacent même de résilier leur abonnement !

La Dérive

Après le flop du programme avant-gardiste de Dornac, l’équipe est à la recherche de nouvelles idées. La fille Budart, sociologue, se lance dans le cinéma du réel. Budart teste un jeu à base de cartes avec l’aide du fils Lemorel. Mais leur manque de discrétion attire les soupçons de la police…

Vous êtes tous des poètes

Budart expérimente le nouveau jeu de cartes et organise une collecte de dons auprès des commerçants. Le professeur de sociologie de Claudine s’intéresse à l’expérience de télévision locale, tandis que la police se demande toujours ce que toute cette équipe trafique…

Deux nuages sur le gui

Les sociologues sont très intéressés par les reportages non diffusés de Budart. La Police beaucoup moins... Le commissaire débarque chez Dornac lui ordonnant de démanteler les installations.

Le Commissaire est pédagogue

Le moral est au plus bas depuis que le commissaire a exigé la fermeture du réseau de télévision privé, déclarant son illégalité, l'ORTF ayant le monopole de la diffusion et de la production. Seul Budart ne se résigne pas…

Budart contre attaque

Budart ne se laisse pas décourager. Il a même réussi à réunir des abonnés motivés. Au commissariat, ils filment des interviews de détenus et organisent une manifestation en chansons. Parviendront-ils à faire changer d'avis le commissaire ?

Orléans ou la vie

Malgré l'inflexibilité du commissaire, l'équipe n’abandonne pas son joyeux combat. Lemorel a même créé une nouvelle machine pour l'occasion. Un dernier épisode des plus festifs pour clore la série !